02/06/21 Non classé

Au nom du corps, par Caroline Gauthier

Je souhaite vous partager un poème de Caroline Gauthier qui m’émeut beaucoup :

« Au nom du corps »

Au Nom du corps qui est ma Terre
Que Ta volonté soit faite
Que Ton règne arrive.
Certains prient Dieu et puis le Ciel
Pensant que là se trouve l’essence-ciel.
Moi, je prie Mon corps et la Terre
Car c’est Elle ma mère.
Sentez-vous ce lien entre nos corps ?
Mon corps et le corps de la Terre.
Ils sont faits de la même matière.
Sentez-vous qu’il faut en prendre soin ?
Pourtant, ils sont des temples encore trop lointains.
Continuons de prendre la tête et la Terre, elle, elle tempête.
Continuons à nous meurtrir et la Terre, elle, elle va mourir.
Continuons à souiller, vider les coeurs meurtris
Et nous aurons des tsunamis.
Nions nos corps et c’est la mort.
Tais toi, fais pas ça, pleure pas, bouge pas, va par là, non par ici
Continuons à nous parler ainsi
Et la Terre va trembler pour enfin nous réveiller.
Au Nom du corps qui est notre Terre
Que Ton nom soit sanctifié
Que Ton règne arrive avant que le monde parte à la dérive.
Soyons vivants et la Terre, elle, elle se détend.
Soyons vibrants et les temps redeviendront cléments.
Vivons notre belle matière et nous en serons fiers.
Le sacré se loge dans cette Nature vivante
Et dans mon corps vibrant
Pour intégrer la connaissance spirituelle
Il convient de plonger dedans.
Les rythmes vitaux de nos organismes
Sont en résonance avec le cosmique.
Intégrant cela, nous rencontrerons Dieu dans notre physique.
Plongeons dans nos ventres et dans nos grottes profondes
Nous y trouveront les racines et les fondations de la Nature du monde.
La connaissance nous sera alors révélée
Nous accèderont à notre unité.
Si nous cherchons Dieu dans l’extérieur, ce ne sera que malheur
Cherchons-le dans notre intérieur et nous sentirons sa chaleur
Car c’est dans la rencontre de notre dualité que nous serons mariés.
La croix sera bien le trait d’union entre des opposés
Plus aucun monde ne sera séparé.
Nous avons en amour tous nos contraires
Et la mère rencontre le père
Le féminin et le masculin danseront pour que rien ne se fane
Pour découvrir le sacré au coeur du profane.
Le haut et le bas sur la même échelle
Le spirituel au sein du matériel.
Au Nom du corps qui est mon temple et ma terre
Que ton règne arrive.
Toi qui est la fondation de toutes nos églises érigées vers les cieux.
Tu es le Corps qui peut accueillir Dieu
Toi, le Corps tu es le lieu entre le Ciel et la Terre
Ce contenant qui accueille la lumière.
Toi qui étais assimilé au mal
Tu redeviens le réceptacle et le graal.
Au Nom du corps qui est ma Terre
Que Ta volonté soit faite.

no responses
18/03/19 Non classé , Témoignages

J’ai commandé ton livre et l’ai lu, aussitôt reçu…

Chère Myriam,

J’ai commandé ton livre, et l’ai lu, aussitôt reçu… Que dis-je dévoré, avalé, ingéré! Pressée que j’étais de découvrir ce que je pressentais déjà comme important pour moi.

Ton livre est un cadeau, une bénédiction… Je t’y retrouve toi entièrement, ton enseignement, sur l’amour, la mort, mais aussi ce que tu es et qui m’inspire profondément : ta lumière, ta sincérité et ton authenticité… Oui, il y avait des choses que tu devais dire et assumer au grand jour et qui n’étaient qu’à peine suggérées dans le livre précédent. Oui, cela est précieux que tu les révèles ainsi au grand public.

J’y trouve aussi des éléments qui me manquaient, comme ton enseignement sur les lois cosmiques, vraiment bienvenu. Je retiens entre autre cette loi de causalité, selon laquelle le hasard n’existe pas… Voilà pour moi une donnée supplémentaire à fouiller dans mon travail de recherche et d’écriture de mon prochain livre sur les synchronicités.

La sortie de ton livre est une bénédiction, car il vient matérialiser mon nouvel engagement -Projet de l’Esprit- vers lequel tu m’as patiemment, mais sûrement guidée, et qu’aujourd’hui j’ai enfin atteint… Enfin, atteint la première partie tout du moins, j’en ai bien conscience, mais en ce me concerne, c’était un continent, ou, comme je le dis parfois, il s’agissait de véritables plaques tectoniques à faire bouger, avec tous les risques de fracture que cela comporte.

La couverture de ton livre ressemble à celle de « La Voix ensoleillée« , de Mère. Voilà une coïncidence qui résonne pour moi. En effet, j’avais eu le message par Mère en méditation à l’ashram en décembre dernier qu’un livre m’était destiné et que je devais le trouver… L’avant dernier jour, Yoann, l’une des personnes rencontrées la-bas, proche du François que j’ai rencontré, me fit cadeau de ce livre, sur une « impulsion » subite. Je sus instantanément que c’était là le livre de Mère pour moi. Je t’envoie la photo de vos deux livres côte à côte. Ils sont le soleil et la couleur en commun…

Au delà de ma personne, je souhaite de tout coeur Myriam que ce livre fasse bouger les consciences, et qu’il rencontre son public, il le mérite, et il y a besoin 🙂

Pour ce livre, et ton accompagnement bienveillant et aimant depuis plus de trois ans, je te dis un immense MERCI.

Je t’embrasse bien fort,

Isabelle

 

no responses
07/11/18 Non classé

Protégé : code grille CS

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

no responses
24/09/18 Non classé

Photos 2017

Quelques photos souvenirs de nos cours !

no responses